MTC - Ecole reflexologie
MTC - Ecole reflexologie
Association Energie Centre de Recherches et de Formations en Réflexostéothérapie
 Association Energie  Centrede Recherches et de Formations en Réflexostéothérapie

La Médecine Traditionnelle Chinoise

La vie est limitée...

mais la curiosité et la recherche pour la vie sont illimitées...

 

 

La M.T.C est un système médical complet, cohérent qui considère l'être humain dans une représentation spécifique, né de l'observation d

du fonctionnement de la nature. Sa rigueur et ses théories fondamentales en font une science à part entière qui 'est pas qu'un sujet médical, ni qu'un moyen de soigner des patients. Elle ne s'intéresse pas seulement aux maladies mais surtout aux malades ! Elle vise à assurer l'harmonie, l'équilibre, le juste milieu, pour renforcer ce qui est précieux plutôt que d'aller contre ce qui va mal...

 

Pour comprendre la M.T.C, il faut en connaître l'origine, la démarche, la philosophie...comme pour observer un tableau, il faut prendre du recul et apprécier la globalité de l'oeuvre avant d'apprendre à percevoir les détails.

 

La M.T.C envisage l'individu dans une globalité, un ensemble physique, psychique, émotionnel indivisible et indispensable pour son équilibre..

 

En occident, cette médecine, cet art, cette sagesse est connue essentiellement à travers l'acupuncture mais la M.T.C est une pratique bien plus vaste comprenant notamment : la pharmacopée, la réflexologie, le tuina, le shiatsu, la diététique, le Qi Gong...

 

La réflexologie ou réflexethérapie, technique utilisée par les praticiens aux mains nues sans aiguilles cherchent à maintenir, rétablir, fortifier l'unité corporelle par une digito-pression (sur les quatre membres au moins) à travers les méridiens.

 

 

Application aux Méridiens; aux zones ou aux points:

 

Je vais quand même vous faire quelques remarques personnelles pour bien comprendre:

- Les phénomènes Yang résonnent sur les Méridiens Shou = membres supérieurs, mains; par rapport aux Méridiens Yin qui se répercutent sur les Zu qui fait référence aux pieds.

- Les quatres + un élément (Macrocosme) et les cinq + un mouvement (Microcosme) ne sont qu'une des parties qui résonnent sur les Méridiens. Il ne faut donc pas limiter un Méridien à son élément ou mouvement et moins encore à son viscère.

- La résonnance qui réunit un phénomène et son Méridien est dialectique. Il convient de rendre aux méridiens le nom chinois d'origine,  surtout ne pas lui attribuer le nom du viscère auquel il répond. Faire ainsi c'est d'abord le limiter à une fonction parmi beaucoup d'autres et c'est ensuite s'interdire de comprendre quels sont les phénomènes qui résonnent à son niveau et pourquoi ils émergent à tel zone.

 

Prenons un exemple parmi tant d'autres:

- Les méridiens Shao Yin, Shou et Zu, sont des lieux privilégiés où viennent résonner tous les phénomènes Shao Yin du corps, quelle qeu soit leur origine, leur référence, leur fonction ou leur lieu de manifestation.

- Les phénomènes Shao Yin de nature Yang se répercutent sur Shou Shao Yin, tandis que ceux de nature Yin se répercutent sur Zu Shao Yin. Ainsi, la mise en mouvenet du Yin est Shao Yin; si cette mise en mouvement est faite de l'intérieur par l'Homme en lui-même, elle se répercute sur Zu Shao Yin; si elle est mise en jeu par l'extérieur (stimuli sensoriel par exemple) elle le fait sur Shou Shao Yin.

 

Il ne faut pas limiter les Méridiens Shao Yin aux mouvements de l'Eau et du Feu et encore moins aux viscères qui ne sont que des points d'impact de ces mouvements qui les rythment. (Les Méridiens Shou parcourent les membres supérieurs, les Zu les membres inférieurs).

 

Le Rein et le Coeur ne sont qu'une minime partie des phénomènes qui résonnent sur les méridiens Shao Yin. Ils n'en sont ni la source, ni l'origine. 

Certes en pathologie, un trouble viscéral rénal résonne sur le méridien Zu Shao Yin comme une perturbation du Zu Shao Yin peut se répercuter sur le Rein. 

Mais c'est une chose que de décrire une interdépendance entre un Méridien et un viscère et c'en est une autre que de limiter le même Méridien à ce viscère comme on le voit trop souvent faire.

On comprend aisément que si les Shou et Zu Shao Yin sont les lieux où résonnent tous les phénomènes Shao Yin du corps, il ne faut pas les nommer "Méridien du Coeur et du Rein". C'est les limiter et c'est surtout nous interdire de faire la liasion entre ses méridiens "du Coeur et du Rein", et toute la dialectique Shao Yin de l'organisme.

 

Certains pourront penser que ce n'est là que de la théorie. Il n'en n'est rien, car cette vision des méridiens permet de retrouver l'action spécifique de chaque zone et point réflexe et par là d'en formuler les indications. Seule cette rigueur permettra de déterminer l'action exacte de chaque zone et par là leur mode d'application.

Il me paraît évident, à la lumière que je viens d'énumérer, qu'un de nos rôles important à la lumière est de dialextiser ces textes: en premier, il nous faut en particulier supprimer systématiquement les noms des Tsang - Fu, pour les remplacer par ceux des méridiens dont ils portent le non, pour pouvoir dans un deuxième temps, retrouver les références dialectique dont il est question.

Dans ce siècle de matérialité, de cartésiens on a Européanisé cette M.T.C., tout a été ramené aux viscères - organes alors qu'ils ne sont qu'un des éléments du modèle, même au niveau des Méridiens dont on a occulté le nom d'origine Shou ou Zu. Yang ou Yin; Tai, Shao Jue ou Ming. Or les Tsang - Fu ne sont qu'une des résonnances des méridiens, il ne faut pas les réduire à cette résonnance. ON sait que la condition sine qua non pour rapprocher la physiologie contemporaine de la M.T.C. est de la dialectiser; c'est la seule manière de savoir sur quel méridien émerge telle fonction, structure, ou molécule, et par là de comprendre le méridien, la zone qui est ou qui sont susceptible de la régularise.

 

Nous avons adapté nos cartographies aux différents Méridiens. Nous avons élaboré plusieurs tomes permettant à nos stagiaires, praticiens, médecins de "comprendre ce qui est Oriental avant d'apprendre ce qui est Occidental". 

Le premier Tome est finalisé: à la disposition de nos élèves. Les autres sont en élaborations.

Le deuxième Tome concernera la tête et les quatres extrémités;

Le troisième Tome concernera le rachis - la charpente Matérielle et aux barrières des hanches et des épaules relié aux quatre membres et à la tête qui est la 5ème extrémité.

Le quatrième Tome concernera le diagnostic des huit règles, leur mise en application ainsi que les quatre + un élément - les cinq mouvements + un = Le Biao - Li.

 

Pour appliquer cette méthode et pratique ancestrale, nous avons du nous éloigner de la réflexologie plantaire. Il est important de le signaler que cette pratique ancestral en peut pas s'effectuer uniquement par la réflexologie plantaire, les mains et les pieds complémentaires ne peuvent être envisagés isolément, comme toujours de par le principe de dualité, être étudiés dans leur complémentarité Yin-Yang.

 

Nous ne sommes pas là pour plaire, je sais que nous dérangeons énormément en respectant la tradition ancestrale ! Nous avons reçu une mission de transmettre le vrai savoir faire ancestral, cette transmission passe par un travail global du corps. Nous avons dû quitter la méthode appliquée à la réflexologie plantaire qui repose quant à elle sur les dix lignes longitudinales. Notre rôle est de promouvoir contre vent et marée cette VRAIE profession qui ouvre les portes à tous les ateliers manuels. Ceux qui s'intéressent à exercer et à prendre connaissance de cet art ancien qui est de plus en plus brisé et rechercher, peuvent venir nous rejoindre.  

Un enseignement doit être accessible à toute personne de tout milieu. Ceux qui s'intéressent à être formateurs seront également les bienvenues.

A chque cession de formation nous avons amplifiées et approfondie et dialectiser les connaissances.

 

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© association energie